Un actionnaire d’Apple propose un Comité sur les Droits Humains

Ce 27 février à Cupertino (Siège d’Apple en Californie), John Harrington a déposé une proposition de constitution d’un Comité du Conseil d’administration d’Apple sur les Droits de l’Homme. Cet actionnaire minoritaire veut ainsi renforcer les efforts d’Apple pour tenir compte des droits de l’Homme au travail dans les pratiques de l’entreprise.

Un actionnaire d’Apple propose un Comité sur les Droits Humains

Ce 27 février à Cupertino (Siège d’Apple en Californie), John Harrington a déposé une proposition de constitution d’un Comité du Conseil d’administration d’Apple sur les Droits de l’Homme. Cet actionnaire minoritaire veut ainsi renforcer les efforts d’Apple pour tenir compte des droits de l’Homme au travail dans les pratiques de l’entreprise.

Le Conseil d’administration d’Apple a appelé ses actionnaires à voter contre cette proposition, affirmant qu’ « Aucune autre société ne fait autant qu’Apple aujourd'hui pour protéger et renforcer les travailleurs ».

Cette proposition vise pourtant à renforcer la volonté affichée par Apple de respecter les droits de l’Homme au travail dans ses filières, notamment en prenant en compte l’impact des pratiques de l’entreprise. Elle veut répondre concrètement aux critiques de manque d’améliorations concrètes pour les travailleurs après un an d’adhésion d’Apple à la FLA. Elle s’inscrit en outre dans la droite ligne de la déclaration de Tim Cook (CEO d’Apple), qui déclarait fin 2012 « Apple a l’ambition d’être aussi novateur dans sa gestion responsable de sa filière d’approvisionnement, qu’avec ses produits. Nous plaçons la barre très haut ».